Les cinq excuses d’une personne appelée

 

Première excuse: « JE NE SUIS PAS LIBRE »

 

Dieu nous appelle pour lui donner un « Oui «  sans conditions !, mais parfois la peur remplit le cœur : je suis très occupé, je ne suis pas libre, j’ai déjà programmé mon avenir, je sais ce que je veux faire… c’est mieux que tu cherches quelqu’un d’autre…

 

Deuxième excuse : « Je ne suis pas capable » 

 

Combien de fois, avec une fausse humilité, on dit à Dieu : « Je ne suis pas capable,  je ne sais pas parler » et cela pour cacher la peur de suivre Jésus jusqu’au bout ! C’est le cas de Moïse qui cherche à fuir l’appel de Dieu de milles façons : “Qui suis-je pour parler aux puissants? Je ne sais pas dire un mot, je bégaies…je ne suis pas capable” La même chose arrive au prophète Jérémie et il se défend en disant : « Ah ! Seigneur, vraiment, je ne sais pas parler, car je suis un enfant ».

 

Troisième excuse : « Je ne suis pas digne »

 

« Je suis faible », excuse par laquelle la personne croit  tromper Dieu, se détourner de l’appel qu’Il lui adresse ! C’est peut être l’orgueil et le perfectionnisme qui motivent ces réponses! Si on attend d’être parfait pour répondre à l’appel de Dieu, on ne répondra jamais parce que nulle n’est parfait, seulement Dieu. Disons alors avec Saint Paul : « Ta grâce me suffit… que repose sur moi la puissance du Christ ! » Le Seigneur nous invite à ne pas nous centrer sur nous-mêmes. Il nous appelle par contre à fixer notre regard sur le Christ !

 

Quatrième excuse: « JE N’AI PAS ASSEZ DE GARANTIES »

 

Plusieurs fois on doute, on veut des preuves : comment puis-je savoir que cela est vrai ? Comment suis-je certain que c’est la volonté de Dieu pour moi ? Je n’ai pas assez de garanties !

Alors on fait comme Pierre : “Si c’est vraiment toi, fais moi marcher sur les eaux ”, et Jésus nous dit : “Ayez confiance, c’est moi, soyez sans crainte !”

Mais voilà que, comme Pierre, nous aussi, à la moindre difficulté nous nous écroulons... Un non des parents, un examen échoué… et déjà le risque de se noyer est présent… comme Pierre ne nous décourageons pas… regardons le Seigneur et demandons lui de faire grandir notre foi !

 

Cinquième excuse : « J’AI PEUR D’ETRE RIDICULE ! » 

 

Suivre Jésus veut dire aussi l’accompagner sur le chemin de la croix ! Cela ne doit pas nous étonner, car le Seigneur ne nous le cache pas, Il nous avertit : « Je vous le dis maintenant, avant que cela n’arrive, pour qu’au moment où cela arrivera, vous croyiez ! »

Vivre l’Évangile et suivre Jésus nous amène à aller à contre courant…

Tout le monde fais comme cela… moi je ne le fais pas

Tout le monde dit  cela… moi je ne le dis pas

Tout le monde pense comme ça… moi je pense autrement !

Parfois ce n’est pas facile de dire l’Évangile aux amis, aux familiers et alors on a peur d’être ridicule… de passer par le scandale de la croix !